17 janvier 2006

III - Les bonnes bactéries présentes dans l'organisme.

Il n’existe pas que de mauvaises bactéries, en effet, il en existe également des bonnes, dont certaines sont même indispensables à notre santé. Dans notre organisme, des milliards de bactéries, pathogènes ou non, sont présentes, et principalement dans notre intestin. L'homme est constitué d'environ 10 mille milliards de cellules. On estime que les bactéries présentes dans le tube digestif sont à elles seules 10 fois plus nombreuses.
Les adultes portent plus d’un kilo de bactéries intestinales et rejettent l’équivalent de leur propre poids de bactéries fécales chaque année.
Les bactéries vivant dans nos intestins contribuent à la digestion et éliminent les substances potentiellement toxiques produites par les mauvaises bactéries.

III-1  Le rôle des bactéries dans la flore intestinale

Le rôle principal de ces bonnes bactéries, aussi appelées bactéries probiotiques, est de digérer les mauvaises, pour permettre un bon fonctionnement digestif.
Dans cette flore intestinale, nous trouvons deux grands types de bonnes bactéries : les bifidobactéries, présentent en plus grand nombre, et les lactobacilles.

l._ovis

Lactobacillus observés au microscope (grossissement x1000)


4973_1_05413_0500_2

Photographie de colonies de bifidobactéries

Pour que la flore intestinale soit équilibrée, il faut que les bonnes bactéries aient le dessus sur les mauvaises. Pour cela, les bonnes bactéries occupent presque tout l’espace disponible de l’intestin, empêchant le développement des bactéries pathogènes.
Les lactobacilles et les bifidobactéries contribuent activement à notre santé en :
-participant à la digestion par le biais de la dégradation des substances digérées ;
-éliminant des substances nocives ;
-produisant certaines vitamines ;
-maintenant le système de défense en bonne condition.   

III-2  Où trouver ces bonnes bactéries

D’après des recherches effectuées depuis de nombreuses années, et toujours poursuivies de nos jours, nous savons que certaines denrées contiennent des micro-organismes vivants qui résultent d’une fermentation ou de l’ajout d’une culture. Parmi ces aliments probiotiques, on compte certains yaourts, des produits laitiers  fermentés et d’autres aliments tels des légumes fermentés ou des dérivés du soja fermentés. Une consommation quotidienne aide à optimiser l’équilibre de la flore intestinale.
Le problème de survie de ces bactéries dépend de deux facteurs :
-la survie des bactéries dans l’aliment ou dans le complément et après la digestion ;
-l’identité des microbes utilisés.
Ces micro-organismes bienfaisants sont soit des aérobies, soit des anaérobies (selon qu’ils ont besoin d’air ou non pour survivre). Il existe plusieurs obstacles à leur survie dans l’organisme : l’acidité dans l’estomac, la sécrétion de la bile ou la compétition avec d’autres bactéries intestinales.
Heureusement, il existe des bactéries probiotiques comme la bactérie Shirota présente dans le produit Yakult. Elles arrivent vivantes en grand nombre au sein de la flore intestinale qu’elles maintiennent en équilibre et ont ainsi un effet  positif sur notre santé.   
 

Posté par epoke à 20:59 - - Permalien [#]